Le 06 avril 2024, participation au salon du livre des Auxons (25) – Le 13 avril 2024 , à 14 heures 30, conférence à Membrey (70), à la salle des fêtes, sur le thème : La rupture des années 1950 dans l’agriculture comtoise - Les 7 et 8 juin 2024, participation à la manifestation du château de Vallerois-le-Bois (70)

JEAN GARNERET
ET L'ÉTHNOLOGIE FRANC-COMTOISE
entre pédagogie et collecte - 2008

 

jean garneret - jean louis clade

 



La pédagogie est, au sens premier du terme, la science de l'éducation des enfants ; elle élabore des méthodes pour faciliter l'apprentissage. Au sens second, elle permet à un large public d'appréhender des connaissances et de comprendre des phénomènes.
Si l'on s'en tient à cette acceptation du mot, on peut dire que Jean Garneret ne s'est pas préoccupé de pédagogie, du moins dans ces démarches d'ethnologue. Son soucis primordial a été de sauvegarder un patrimoine "paysan" qui disparaissait à vitesse accélérée parce que se modernisait l'agriculture en se mécanisant d'abord, en se motorisant ensuite, parce qu'il a été un des premiers, avec Albert Demard, à prendre conscience de l'intérêt de ce patrimoine. Tâche immense et souvent incomprise par les agriculteurs eux-mêmes, par les jeunes surtout, qui ne juraient, en toute logique, que par le progrès.

Pourtant, l'abbé a nécessairement fait oeuvre de pédagogie. A deux niveaux. D'abord dans l'enseignement du catéchisme aux enfants. Ensuite dans l'évangélisation de ses ouailles. Ses méthodes ? A l'évidence, on peut supposer qu'il s'est inspiré des pratiques de son maître spirituel que fut l'abbé Jean Flory, aumônier des lycées de besançon, lequel suscita d'ailleurs son engagement dans la prêtrise ...

 

http://www.folklore-comtois.fr

 

Retour